Skip to content

Merci de me rappeler que je suis une femme, mais je n’en ai pas vraiment besoin

2010 janvier 28
by Tata Simone

Je suis une femme. J’ai 25 ans. Et dans l’esprit de certaines personnes, je devrais commencer à « y » songer.

Songer à quoi, me direz-vous? A Bébé tout lisse et aux fesses roses, pardi! Ben tiens, comme si on allait te laisser vivre ta vie d’étudiante attardée qui boit, rote, glande sur irc et regarde des trucs japonais pour débiles mentaux! A 25 ans, on doit au moins avoir une vie « normale » (c’est à dire ne plus se coucher à 2h du matin après avoir glandé sur Internet), un mec (ça j’ai et je garde, merci :3), un boulot stable (j’ai pas par contre) et songer au(x) gosse(s), à la maison familiale, le chat (j’aime pas les chiens) et le jardin tout vert avec un potager bio. Mais surtout aux gosses. Parce qu’une fille a une horloge biologique qui en bonne horloge fait tic-tac et t’indique que tu n’as pas toute ta vie pour pondre un môme. Sisi, c’est vrai, c’est même dit dans Bridget Jones.

Donc, en bonne fifille, je devrais laisser parler mes hormones et me reproduire, comme toute bonne femme sensée et qui aspire à devenir pleinement femme. Car oui, tu as bien entendu : toi, qui es née avec un trou humide au milieu des cuisses, ne seras JAMAIS complètement Femme tant que tu n’auras pas accouché. Et ta vie sans avoir d’enfant, c’est comme un sushi sans poisson : fade, blanc et grumeleux (nan ça c’est pour le riz). Ça peut faire halluciner, mais c’est écrit très sérieusement dans tout plein de magazines féminins et répété par beaucoup de gens, y compris ta mère et la mienne (dur.). Et plus tu vieillis, plus le discours devient insistant, culpabilisant et émaillé de n’importe quoi.

Merci, mais je n’ai pas envie d’être mère. Je n’ai pas dit « jamais », mais je n’en ai tout simplement pas eu envie jusqu’à maintenant. J’aime ma vie comme elle est, même si je n’ai encore pas de boulot fixe. Je n’ai pas envie d’être enceinte. Je n’ai pas envie d’accoucher. Je n’ai pas envie d’avoir à m’occuper d’un enfant, ni de l’élever. Je comprends très bien que certaines femmes puissent avoir envie d’enfants et ce très jeune, mais je n’ai pour l’instant pas ce désir, ou très peu. Alors arrêtez de me dire que je suis égoïste, que je ne pense qu’à moi et que je deviendrai vieille fille avec le ventre moisi. Au contraire, j’estime qu’avoir des enfants sans en avoir vraiment envie puis de les éduquer n’importe comment est encore pire que de ne pas en vouloir. Pour moi, c’est un attitude à la limite du criminel envers ces futurs femmes et hommes adultes qui n’ont rien demandé…

Bref, petit coup de gueule en douceur, j’en ai marre qu’on me réduise à mon sexe et ma fonction reproductrice, les remarques devenant plus nombreuses ces temps-ci (mais les temps comme les oeufs sont durs). J’en ai aussi marre de tomber sur des sites et articles pro-vie : laissez les femmes choisir bordel, elles ont aussi un cerveau.

13 Responses leave one →
  1. oomu permalink
    février 2, 2010

    je ne pense pas que tout le monde cherche à réduire. Mais l’enfant est une question importante pour beaucoup, à telle point qu’ils se permettent de dicter aux autres.

    La pression sociale existe aussi chez les hommes, elle consiste à dire en long et en large qu’il faut être performant, prédateur et s’accomplir que par le travail.

  2. février 22, 2010

    Merci, tu me rassures, je ne suis pas la seule à ne pas adorer les enfants – pour ne pas dire les détester quand je les croise dans la rue, dans les transports en commun où ils hurlent à la Mort (malheureusement pour de faux) ou dans les magasins. Bref, partout.

    Comme si la pression de la société n’était pas assez tenace il y a aussi mes proches (pour ne pas dire parents) qui me considèrent comme une bête sanguinaire et complètement anormale parce que oui je suis une femme, oui je n’aime pas les gosses et oui je joue aux jeux vidéo.

    Comme tu dis « j’estime qu’avoir des enfants sans en avoir vraiment envie puis de les éduquer n’importe comment est encore pire que de ne pas en vouloir », j’approuve et surraprouve. Mais bizarrement cet argument semble irrecevable par la société tout entière.

  3. Wok permalink
    février 25, 2010

    « Je comprends très bien que certaines femmes puissent avoir envie d’enfants » → certaines personnes*

    Concernant les magazines féminins, ça se saurait si c’était des magazines pour les femmes. C’est des magazines pour perpétuer une certaine image réductrice de la femme. Y en a peut-être deux ou trois qui sortent de ça.

  4. juin 11, 2010

    Ahhhhh, la société… On nous gueule dessus pour qu’on ne soit pas des moutons, liberté de pensé, et gnagnagna, mais alors, dès que tu le fais vraiment, que tu n’ai pas de travail (bon ça, c’est rarement par choix), que tu ne sois pas en couple, que tu veux pas te marier, pas avoir d’enfant, la tout de suite, c’est différent !
    Mais vous avez rien compris ! Quand on parle de penser autrement, c’est juste que tu dois allumer ta télé (merde, je la regarde plus depuis des années), regarder un reportage poignant (les infiltrés sont pas mal dans le domaine), et après, tu dois t’en offusquer. « oh mon dieu, que cette société est dépravée. Ce n’est pas bien ! » Voilà comment être rebelle aux yeux de la société.

    Actuellement tu peux faire ton rebelle en n’achetant plus d’essence chez BP, parce qu’ils sont de vilains pollueurs (toutes les sociétés de pétrole sont identiques, mais chuuuut), voilà comment être un rebelle en règle.

    Ah et pour la note des IVG, oui, c’est consternant de conneries. On préfère largement un type comme Lies Hebbadj (http://www.bivouac-id.com/2010/06/10/enrichissement-culturel-175-000-euros-de-prestations-sociales-indument-touchees-par-le-polygame-nantais/ ) à qui on donnait plus de 5000€ mensuellement (enfin, pas à lui directement, mais il récupérais le pactole), qui a 15 gosses (bientôt 17) alors qu’on atteint les 7 milliards d’habitants (pour combien d’irresponsable ?) http://www.populationmondiale.com/
    Alors les IVG, oooooh, c’est méchant, tu tues un enfant, assassin ! Meurtrière ! Même si t’as pas un rond pour l’entretenir, on s’en fout, fais le ! Même si ton qi ne dépasse pas la dizaine et même si t’es un fervent supporter de foot ou un tuneur dans l’âme (http://www.youtube.com/watch?v=yT6FAvuxY-4 ), fais des gosses et fais chialer ta grosse !

    Hum, je m’emporte.

  5. novembre 13, 2010

    Salut, je navigue sur ton site depuis sama, et je tombe sur cet article qui m’a bien fait sourire 😉
    Alors. j’aurais pu écrire exactement la même chose (à quelques détails près, d’ordre strictement anatomique) il y a 15 ans, quand… j’avais ton âge.
    Aujourd’hui, j’ai donc 40 ans, je suis marié et papa… et je pense toujours pareil ! Sache que la fonction reproductrice est un argument social qui s’exerce également sur les mecs, et que ce fut assez saoulant pour moi aussi, je te le confirme. Comme si le mec, le vrai, le testostéroné, le cravaté, le rasé de frais, le jogger aux lunettes réfléchissantes pensant que Bayrou est un sale gauchiste, le bricoleur incollable sur les nouvelles perceuses de chez leroy-merlin, le centre d’une bande de potes qu’il réunit pour les matches de marseille-saint-germain, bref, le mâââle, n’avait d’autre vocation que d’être le géniteur d’une belle descendance que papy et mamie rêvent de montrer à leurs pareils du club de bridge.
    Car non seulement l’aut’feignant n’était pas casé à trente ans, mais en plus il faisait chier tout le monde avec ses lectures d’intello, ses musiques de dégénéré, ses copains bizarres pas mariés non plus et ses opinions qu’il n’est pas sérieux d’avoir encore quand on a quitté l’adolescence.
    Et quand il est arrivé, le nain, on a pensé que c’était gagné, ben non, c’est toujours pareil pour tout le reste. Pire, le nain, il a six ans maintenant et il part sur les traces du père indigne : pas sportif, lecteur invétéré, grande gueule et fan de rock, d’anime et de bandes dessinées (en ce moment, il me pique mes gaston et mes bowie, c’est un cas désespéré lui aussi donc). En plus on a pas la télé. Vraiment, des asociaux !
    Bref, si ça peut te rassurer, la pression et les sarcasmes, tu en prends encore pour 15 ans au moins, et il y a des chances pour que rien ne change même si le gosse arrive, sauf qu’il est là. Faut faire avec, mais t’es pas obligée de changer de vie pour autant… La preuve, les mangas, c’est seulement depuis trois que je m’y suis mis. J’en ai même fait un blog. Bref, on peut, à tout âge, aggraver son cas 😉
    Autre chose : il est possible d’être parent sans devenir parent professionnel. Les gens qui te pompent l’air au bureau en te racontant les exploits de leur géniale progéniture, c’est juste qu’ils n’ont rien d’autre dans leur vie. Je rends hommage à ma femme, qui même jeune maman n’a jamais pris cet air niais et béat de celle qui a enfin accompli sa vocation ultime. Ouais bon ben on est parents, et alors, est-ce que ça nous rend plus intelligents ou plus beaux? non on l’était déjà assez avant, na 😉
    Allez, si tu suis mon exemple (et celui de ma douce), t’as au moins encore dix bonnes années tranquilles, et même toute la vie, gosse ou pas. Ceux et celles qui te disent le contraire, il y a de fortes chances qu’ils ne sachent pas vivre autrement que par procuration, rassurés par leur vocation de parent.
    Maintenant j’y vais, le gniard est couché, et j’ai quelques nouveautés à lire avant lundi (le dernier bakuman, le dernier dossier a., etc…)
    amicalement

  6. Tata Simone permalink
    novembre 13, 2010

    Ah. Ce que tu me dis n’est pas vraiment très rassurant… Je crois que je vais devoir inventer des boules Quiès à filtre sélectif. 😡

    Sinon, juste pour dire, j’aime bien ton blogue 😀

  7. novembre 13, 2010

    ‘rci 😀

  8. Natth permalink
    novembre 15, 2010

    Tiens, je suis tombée sur un sondage récemment… Aussi surprenant que cela puisse paraître, il indiquait que 48% des votant(e)s ne voulaient pas d’enfant. Alors, halte au harcèlement et aux tentatives de culpabilisation 😛

  9. Tata Simone permalink
    novembre 15, 2010

    De toute façon, selon les sondages de l’année dernière, la France est passée au-dessus du seuil de renouvellement des générations ^^

    Mais que 48% de personnes ne veuillent pas d’enfants, ça ne m’étonne pas du tout.

  10. Kypper permalink
    novembre 16, 2010

    Y a 49% de mecs en France, donc on retrouve bien les chiffres !

  11. Tata Simone permalink
    novembre 16, 2010

    Yay Kypper! 😀

  12. mars 8, 2011

    « Merci de me rappeler que je suis une femme, mais je n’en ai pas vraiment besoin »
    mais aujourd’hui je peux quand même te souhaiter une bonne fête pour ce 8 mars?
    http://chroniques-d-un-newbie.over-blog.com/article-petition-pour-un-8-mars-ferie-68848776.html

  13. Natth permalink
    mars 31, 2011

    Tiens, je suis tombée sur un livre parlant de féminisme dont les premières pages m’ont beaucoup intéressée. Je ne crois pas que tu en aies parlé ici, donc je pose délicatement ce nouveau lien 🙂 :
    http://www.contretemps.eu/lectures/femme-unidimensionnelle

Leave a Reply

Note: You can use basic XHTML in your comments. Your email address will never be published.

Subscribe to this comment feed via RSS